CHOU CHINOIS ET SES BIENFAITS

    LE CHOU CHINOIS
Brassica Sinensis
 
En préambule, je précise que les éléments qui vont suivre sont des conseils généraux d’hygiène de vie destinés aux personnes en bonne santé qui souhaitent avoir une action d’entretien et de prévention. Ces conseils ne peuvent être suffisants pour toute personne souffrant de pathologies.
 
 
UN PETIT MECONNU DANS NOTRE ALIMENTATION ET POURTANT…
 
 
Le chou chinois est bien entendu originaire de Chine où il est consommé depuis des milliers d’années et très fréquemment utilisé. Il tient à la fois du chou blanc et de la salade. C’est un aliment très peu calorique, 12 calories pour 100 grammes de chou…
Ce chou est allongé, avec de longues tiges blanches aux extrémités vertes.
 
Il existe plus de 30 variétés différentes de choux chinois. La plupart sont consommés couramment dans les pays d’Asie et dans les communautés asiatiques des pays occidentaux.
 
Le chou de Pékin (Pé-tsai) et le Pak-choi (Bok choy) sont des variétés qui gagnent en popularité en Amérique du Nord. On les retrouve maintenant dans la plupart des marchés d’alimentation. Le chou chinois, qui fait partie de la grande famille des crucifères, contient une multitude de vitamines et de minéraux ainsi que des composés actifs dont les propriétés sur la santé sont bien démontrées.
 
Il contient également peu de lipides et de glucides par contre, il apporte des vitamines B1, B2, B6, C, des carotènes, du potassium, du phosphore, du magnésium, cuivre et fer. Ce qui en fait un aliment riche en oligoéléments.
 
L’intérêt réel du chou chinois est qu’il peut se consommer de multiples façons... cru, cuit ou en conserve. Il ne présente généralement pas les inconvénients intempestifs des autres choux et ne provoque donc pas de flatulences.
 
Il est donc accepté par tous car d’une saveur douce rappelant la noisette ou le beurre frais.
 
Suivant la tradition médicale chinoise, le chou chinois (Wang Ya Bai Cai) lorsqu’il est cru est de saveur légèrement acide et froide et lorsqu’il est cuit il est de saveur douce et neutre. Il " nourrit l’estomac " et fait circuler l’énergie dans les vaisseaux et les méridiens (Poumons, Vessie et Estomac).

Il est considéré, toujours en énergétique chinoise, comme un bon aliment en cas de fièvre, rhume, grippe puisqu’il tend à rafraîchir le corps et accélérait la disparition des effets secondaires dus à un excès d’alcool…..  
 
Recette :
Comme nous l’avons vu, ce chou chinois se consomme tout à fait aussi bien cru... comme une salade que cuit comme ses congénères choux. Il convient malgré tout, pour lui préserver ses qualités organoleptiques et énergétiques de ne pas le faire trop cuire.

La cuisson en sauté rapide, à la chinoise, dans un Wok (poêle ronde) lui convient parfaitement. Il est aussi possible de l’ébouillanter pour le blanchir rapidement afin de le servir en accompagnement d’un plat. Il peut être consommé sauté, à l’étuvée ou en soupe. Il peut faire aussi partie de farces, et être consommé froid comme une salade.
 
 

TERRE ET CIEL VOUS SOUHAITE
DE TRES JOYEUSES FETES DE FIN D’ANNEE
ET VOUS DONNE RENDEZ-VOUS
EN JANVIER 2014 POUR LA DECOUVERTE D'UN AUTRE ALIMENT.