LES QUATRE SAISONS ET LA DIETETIQUE CHINOISE : L'AUTOMNE


 
En préambule, je précise que les éléments qui vont suivre sont des conseils généraux d’hygiène de vie destinés aux personnes en bonne santé qui souhaitent avoir une action d’entretien et de prévention. Ces conseils ne peuvent être suffisants pour toute personne souffrant de pathologies.
 
Dans mon précédent article, il est écrit que, dans la nature les saisons se suivent dans un ordre immuable : dans la médecine chinoise, il en est de même avec les saisons du corps, chacune démarrant un cycle énergétique qui lie les organes entre eux.

Nous voilà arrivés, après l’intersaison qui a lieu à la fin de l’été, à l’automne. En effet, en énergétique chinoise, l’automne commence le 15 août pour se terminer le 27 octobre.
 
Les changements de saison en énergétique chinoise
Les changements de saison sont des moments charnières où tout va très vite, et pas seulement dans la nature ! L’énergie doit alors être à son plein potentiel. La théorie des cinq éléments, une des bases de l’énergétique chinoise, s’applique très bien au cycle des saisons. L’automne, qui correspond à l’élément Métal, est la saison où l’énergie du Poumon devrait être à son plus haut niveau. En effet, cet organe est très sollicité durant cette saison. Il est aussi très vulnérable en cas de déséquilibre. Lorsque ce cycle se déroule sans encombre, l'énergie circule et recharge notre organisme. Mais il suffit qu'un organe s'affaiblisse pour que la circulation de l'énergie soit bloquée. La relation entre le flux d'énergie et les saisons est donc l'une des clés de l’énergétique chinoise.
 
« L’alternance Yin/Yang des saisons est le fondement de la création.
C’est pourquoi l’alternance des saisons est l’alpha et l’oméga des choses,
l’axe de la vie et de la mort.
Si on suit leur cours, aucune maladie grave ne peut surgir »
Nei Jing Su Wen, Chapitre 1
 
Vers la fin du cycle… Toute comme le printemps avec qui elle partage cette caractéristique d’entre-deux, l’automne est souvent une saison difficile pour beaucoup. L’entrée vers l’hiver, les jours qui raccourcissement induisent nostalgie, tristesse pouvant aller jusqu’à certaines formes déprime. L’automne saison des bilans… Période de "reprise" : rentrée des classes, reprise des activités "routinières" après la période d’été souvent synonyme de vacances où les rythmes, les activités, l’alimentation souvent changent… temps de pause…

L’élément de l’automne en énergétique chinoise est le métal. Sur le plan de l’homme, c’est la maturité. Au niveau de l’environnement, c’est un moment de récoltes et de mise en réserve pour l’hiver. L’énergie décroît et retourne à la terre vers les racines. D’où l’importance des légumes racines pendant la période automnale. A notre niveau, il s’agira également de préparer l’organisme à affronter l’hiver en réparant les éventuels effets de l’été et en renforçant le système immunitaire.
 
La préparation de l’hiver… Saison des bilans, l’automne est tout autant saison de préparation à l’hiver et de son repos bien mérité et nécessaire. Au niveau énergétique, cela se traduit par le fait que l’automne est la période où le rein commence à se recharger pour l’année à venir avant d’atteindre sa plénitude énergétique en hiver. C’est la fonction du rein comme réserve d’énergie vitale. C’est donc le moment de le nourrir correctement pour qu’il puisse se recharger au mieux. On peut l’y aider de différentes manières : étirements de méridiens, alimentation propice, exercices de volonté, rééquilibrage énergétique…
 
Une saison du lâcher-prise et la sérénité… Ranger, mettre en ordre organiser les choses et son chez soi intérieur pour se préparer à passer l’hiver en toute quiétude et savoir profiter d’une vie moins active pour se reposer et se ressourcer…
 
Prévenir… La prévention est au cœur de l’énergétique chinoise. C’est pourquoi un traitement d’énergétique chinoise lors des changements de saison s’avérera très bénéfique pour renforcer le système immunitaire, conserver une bonne santé et aider le corps à s’adapter à ces moments de grande activité.
 
Ralentir… Le mouvement qui accompagne cette période en est un de décroissance du Yang (fin de l’été) et de croissance du Yin (début de l’hiver). L’effervescence de la nature connaît un ralentissement et il est bon de prendre le temps de s’adapter aux changements qui nous entourent et, ainsi, d’éviter la résistance.
 
 Les déséquilibres de l’automne… L’incapacité à accepter l’imprévu et à lâcher prise provoque un certain nombre de déséquilibres énergétiques du poumon et du gros intestin, les deux organes liés à l’élément métal. Ces déséquilibres énergétiques se retrouve tant au niveau respiratoire qu’au niveau du transit intestinal : rhumes à répétition, pâleur, problèmes de peau, constipation et colites, épaules voûtées et refermées, respiration courte, essoufflements, soucis des choses matérielles du quotidien…

Pour les résoudre ou pour les prévenir, cherchez à stimuler ces organes par les différents moyens qui existent : exercices respiratoires, étirements des méridiens, alimentation de saveur piquante, propice au poumon, ré équilibrage énergétique.
 
Conseils pratiques pour l’automne - Stimulez le poumon et aidez le rein à se recharger pour l’hiver !  De manière générale, tout ce qui va stimuler le poumon est bénéfique en cette saison et va avoir une action positive sur les déséquilibres cités précédemment. Respirez un grand coup et vous verrez déjà le monde autrement !!!
 
En hiver, saison du repos, le corps recharge les batteries pour l’année qui vient. Cette énergie se « stocke » dans la région des reins. Il convient donc de stimuler le rein à la saison précédent l’hiver, en l’occurrence l’automne, pour être sûr de bien recharger ses batteries annuelles. Là aussi les étirements des méridiens du rein et de la vessie ainsi qu’une alimentation spécifique permettent d’y arriver naturellement.
 
L’alimentation… En diététique chinoise, les aliments sont classées selon leur nature (froid, frais, neutre, tiède, chaud) et leur saveurs (amer, salé, acide, doux, piquant) ce qui permet de connaître les effets bénéfiques sur tels ou tels organes (leur tropisme dit-on). Ainsi manger par exemple des crevettes régulièrement permet de nourrir convenablement le rein. De même, le poireau de nature piquante possède une action favorable sur le poumon, etc.
 
La suite de ce thème et plus de conseils diététiques se trouveront sur ma prochaine lettre d’information que vous pouvez recevoir en vous inscrivant dans la rubrique News Letter du site.
 
BONNE SAISON AUTOMNALE A VOUS !