PAMPLEMOUSSE

                                                                                                            
Chronique d’avril 2017
 
   
 
    LE PAMPLEMOUSSE – LE POMELO
Citrus Grandis – Citrus Paradisis - YOU ZI
 
En préambule, je précise que les éléments qui vont suivre sont des conseils généraux d’hygiène de vie destinés aux personnes en bonne santé qui souhaitent avoir une action d’entretien et de prévention. Ces conseils ne peuvent être suffisants pour toute personne souffrant de pathologies.
 
Un peu d’histoire, Le vrai pamplemousse provient du pamplemoussier Citrus Grandis dont les fruits sont énormes. Le fruit que nous appelons communément pamplemousse porte en fait le nom de Pomelo, Citrus Paradis. Ce serait une hybridation ou mutation naturelle du pamplemousse, apparut au 18ème siècle. On peut considérer que les vertus médicinales sont similaires. Il existe beaucoup de version sur son histoire mais ce qui est sûr, c’est qu’il est d’origine chinoise….
 
 



 
 
           



 

En Médecine Chinoise
Sa saveur est douce et acide. Sa nature est froide. Les méridiens-organes  destinataires sont Rate, Estomac et Gros Intestin. 
 
Son action principale est d’harmoniser l’estomac, dissiper les stagnations  d’aliments, générer les liquides, arrêter la soif, la toux et atténuer les méfaits de l’alcool.  Les méridiens destinataires sont l’estomac et le poumon.
 
   
Et en Occident ?    
 
Il serait digestif, apéritif, hydratant, désaltérant, antitussif, expectorant. Sa consommation régulière sous forme de jus frais diminuerait le taux de sucre dans le sang.
 
L’analyse nutritionnelle montre qu’il est très peu calorique (cf le pomelo) mais contient une bonne quantité de glucides constitués en grande partie de sucres rapides.
 
Il constitue une excellente source de vitamine C bien qu’il ne soit pas celui qui en contient le plus. C’est également un fruit riche en carotènes et renferme des vitamines du groupe B ainsi que des minéraux. Riche en enzymes, le pomelo semble plus digeste que celui de l’orange et ses fibres aident le transit intestinal.
 

Ses utilisations ?
 
Il peut être consommé cru ou en jus, en décoction. Par contre, sa nature froide le contre indique en cas de selles molles, de diarrhée et s’est avéré incompatible avec certains médicaments.
 
L’extrait de pépins de pamplemousse, découvert récemment, est lui utilisé à des fins thérapeutiques. C’est un antibiotique naturel très puissant.
 
 
 
 
   TERRE ET CIEL VOUS DONNE RENDEZ-VOUS POUR L’ETE CHINOIS !
  
 
  
(Sources : Livre : Ces aliments qui nous soignent de P. Sionneau et J. Chapellet et Internet)